Vélo électrique : quelle autonomie pour une randonnée ?

Avant de partir en randonnée, il faut être bien préparé. Se déplacer à vélo électrique de randonnée nécessite d’être pourvu d’une monture possédant une bonne autonomie. Comment fonctionne un vélo électrique ? Dans quelle moyenne doit ce située l’autonomie d’un bon vélo ? À quels autres détails faut-il faire attention ? Voici comment organiser votre randonnée en faisant du cyclotourisme.

Le fonctionnement d’un vélo électrique

Il est facile de prendre un vélo standard, de pédaler et de se rendre d’un lieu à un autre. Cependant,  cela nécessite un effort physique considérable dans certains cas. En effet, il n’est pas toujours évident de gravir une pente ou de rouler sur des terrains difficiles particulièrement en faisant de la randonnée. C’est pourquoi, le vélo à assistance électrique (VAE) est une innovation qui simplifie le quotidien des cyclistes itinérants et des voyageurs amateurs de plein air.

Grâce à une batterie et à un monteur, ce véhicule est alors capable d’avaler plus de kilomètres qu’un vélo classique, et cela, sans trop fatiguer la personne qui pédale. Si vous comptez acheter ou louer un vélo électrique, il est nécessaire de demander l’avis d’un professionnel en lui précisant clairement quelles charges vous comptez emporter en randonnée.

L’autonomie d’un bon vélo électrique

Un bon vélo de randonnée doit pouvoir rouler sur une moyenne de 25 km/h, s’il s’agit d’un vélo électrique.  C’est la norme, sans quoi, votre vélo entre dans la catégorie des véhicules motorisés et il faut un permis pour le conduire. L’autonomie d’un vélo électrique, se calcul donc en fonction de la distance parcourue et des charges supporter. Plus la batterie de votre vélo dure longtemps, plus vous pourrez profiter de votre randonnée. Pour cela, certains modèles de vélo électrique sont pourvus d’un appareil d’assistance vous permettant de voir le niveau de votre batterie à tout moment.

De ce fait, il existe des modèles de VAE qui sont mieux adaptés que d’autres pour la randonnée. En effet, pour les personnes sportives, les VAE type VTC sont idéaux. Par contre, pour les personnes transportant des charges (bagages) ou des enfants, il est préférable de prendre un vélo électrique de type cargo.

Les détails à ne pas négliger sur un vélo électrique

Il est important que votre vélo électrique possède un bon freinage et qu’il soit pourvu de suspensions confortables afin de vous permettre d’avaler les dénivelés sans trop faire d’effort. En randonnée, il est également important que le guidon, la selle et la potence soient ajustables. En termes de batterie, il est préférable de dévaler les pentes et les sentiers de montagne avec un vélo électrique possédant une bonne autonomie sur 100 ou 200 km.

Si vous prévoyez de vous rendre dans des vallons, il est préférable de munir votre vélo d’un porte-bagages. Comme la force motrice qui fait mouvoir votre vélo dépend de votre parcours ainsi que de votre endurance, il est avisé d’être bien préparer à l’avance.

Comment transporter ses enfants à vélo ?
Une randonnée à vélo en famille, c’est facile !